Intel Gen 14

Après avoir tester les versions haut de gamme (K) de la 14ème génération de processeurs Core d'Intel, place cette fois à l'entrée et au moyen de gamme.

Après vous avoir proposé un test des processeurs haut de gamme de la 14ème génération d'Intel Core, nous avons remis l'ouvrage sur le métier afin d'évaluer cette fois une partie de la gamme plus accessible. Ces processeurs ne disposant pas de "K" dans leur référence, sont systématiquement bloqués au niveau de leur coefficients multiplicateurs, rendant l'overclocking plus difficile. On peut trouver cela mesquin de la part des bleus quand un tel blocage n'existe pas chez la concurrence, mais sans cela de nombreuses références, probablement très rentables, perdraient instantanément leur intérêt face à des versions moins onéreuses. Autre point commun à toutes ces versions, une limite de puissance à longue durée bien plus réduite et impactant donc fortement les fréquences. Pour se faire une idée des prestations à attendre du reste de la gamme, nous avons jeté notre dévolu sur deux Core i5 et un Core i3. Verdict ?

Eric


    • Les 14500 et 13700 ont été bridés à 65W sur ces tests (sauf CPU-Z).

      • Je me permets de reformuler :

        Les 14500 et 13700 (comme tous les autres CPU) ont été testés (y compris CPU-Z) conformément aux spécifications de référence définies par Intel soit ici :

        • 219 W pendant 28s puis 65 W pour le 13700
        • 154 W pendant 28s puis 65 W pour le 14500

        Il ne s'agit pas d'un bridage, mais bel et bien du comportement attendu de ces CPU. On peut effectivement augmenter significativement leurs performances (comme indiqué dans le dossier) en modifiant la limite de puissance à longue durée, mais on outrepasse alors leurs spécifications officielles.

        • Merci de votre réponse. Je partage votre analyse.
          Sauf que mon i5-13500 à 65W PL1, par exemple, dans Cinebench R23 multi core,  fait 17104 à 17838. Donc, j'ai du mal à comprendre comment le i5-14500 pourrait être à 15565 soit 10% inférieur au i5-13500.
          Ou comment le i3-14100F (8284) a un score inférieur au i3-13100F (8505) toujours dans Cinebench R23 multi core, même si l'écart est "que" de 3%.
          Ou comment le i5-14400F (13367) a un score inférieur au i5-13400F (13932) toujours dans Cinebench R23 multi core, même si l'écart est "que" de 4%.
          Ou comment le i5-14400F (13367) avec 10 cœurs a un score juste supérieur de 11% au i5-12400F (12036) avec 6 cœurs, toujours dans Cinebench R23 multi core alors que l'écart devrait être de l'ordre de 30%. 
          J'en terds mon lapin... heu pardon J'en perds mon latin  😊

          • Parce qu'à 65 W, les CPU sont réellement à l'étroit en particulier ceux disposant de nombreux coeurs conduisant à des fréquences de fonctionnement particulièrement faibles et pas forcément optimales (il arrive que la fréquence des coeurs "E" soit privilégiée par rapport à celle des coeurs "P" et autres joyeusetés) d'autant qu'il existe aussi de la variabilité selon la qualité du silicium des différents CPU, pouvant nécessiter plus ou moins de tension pour tenir une fréquence (et donc de puissance absorbée amputant l'enveloppe globale). C'est la limite de la multiplication des coeurs lorsque ces derniers n'ont pas assez de puissance électrique pour s'exprimer.

          • C'est là qu'on voit que recycler du Golden Cove ne fait pas vraiment évoluer les choses d'une génération à l'autre.

            Vivement le renouvellement!

            (c'est marrant, avant c'était leur process +++ qu'ils recyclaient sans arrêt, maintenant c'est l'archi)

7 commentaires

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User
 
echo LayoutHelper::render("ads.big_rectangle_comments_desktop"); ?>