Intel Core I9 14900ks Banniere

Verdict

Intel Core I9 14900ks BoxAlors que penser de ce Core i9-14900KS ? Déjà, ce n'est clairement pas une référence à mettre entre toutes les mains. Nous l'indiquons pour la plupart des Core i9 (K) récents, mais refroidir ces derniers est un vrai challenge, malheureusement nécessaire pour tirer parti de leurs caractéristiques. Il faut donc disposer d'un dissipateur d'une très grande efficacité, même s'il est fort probable que ce ne soit même pas suffisant dans le cas du 14900KS. En effet, pour vraiment en tirer la substantifique moelle, il faut pousser son enveloppe de puissance bien au-delà des 253 W et là, presqu'aucun refroidisseur (à part peut-être quelques modèles à changement de phases) n'est suffisant.

Ne restera alors plus qu'à tenter de réduire le niveau de puissance absorbée pour les fréquences maximales (via l'undervolting et ce même si notre exemplaire ne s'est pas vraiment distingué à ce niveau), soit améliorer la transmission de chaleur entre le die et le dissipateur. Delider un CPU moderne n'est toutefois pas une mince affaire, et désengage dans tous les cas la garantie du fabricant. Ce n'est donc pas une décision anodine pour un processeur aussi onéreux. Reste que l'on arrive aux limites physiques de la conduction thermique et que pour tenir les promesses de ce Core i9-14900KS, il est presque impossible de se contenter d'une utilisation "classique".

La concurrence féroce que se livrent les géants du CPU a tout de même pris une ampleur inédite ces dernières années, et la course à la fréquence qui semblait révolue il y a plus de 10 ans fait de nouveau rage, pour le meilleur et pour le pire quand on regarde le niveau de consommation des puces modernes et les effets de bord associés.

En résumé, le Core i9-14900KS est une référence très particulière qui n'aura d'intérêt que pour une (toute) petite niche d'utilisateurs, prêts à consentir à de gros efforts tant en termes de consommation électrique que de refroidissement. C'est à cette unique condition qu'ils pourront profiter d'un processeur un peu plus rapide qu'un "traditionnel" 14900K. Il ne faut donc pas attendre de ce dernier la moindre pertinence, tant du côté de la performance par watt que de celle par €, juste la satisfaction d'avoir ce qui se fait de mieux chez les bleus et des fréquences inédites pour un processeur grand public (hors overclocking). Dans ce cas  précis, il s'agit donc davantage d'une vitrine technologique qu'autre chose. 

Si on arrive à remplir ces (très) exigeantes conditions, le 14900KS se rapproche alors très fortement de ce que propose la série 7000X3D en jeu (en situation de limitation CPU, puisque bien souvent la carte graphique limitera avant le processeur central) tout en étant la référence la plus rapide (de peu) en production sur notre échantillon de tests. À la question "était ce bien nécessaire ?", la réponse est clairement non, ce qui pour certains passionnés revient à dire indispensable ! Il nous parait toutefois plus pertinent pour les autres d'attendre, puisque les nouvelles générations devraient débarquer dans quelques mois et vraisemblablement devancer ce Core i9-14900KS pour les références les plus rapides.


Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition des éléments ayant permis la réalisation de ce dossier.

Eric


  • Merci pour le test, qui nous montre très bien que ce n'est pas un processeur à acheter 🤡

  • intel pousse un peu trop au bout de sa gravure

    très bon test comme toujours

  • Test interressant et plaisant à lire. 
    je me demande si HT off stabiliserait les hautes fréquences.

  • Très bon article merci.

    Je me demande s'il ne serait pas plus pertinent (d'un point de vue maximisation des perfs) de miser sur un OC agressif de la ram ?

    Après, celui ou celle qui quitte un proc récent pour ce KS n'est pas à ça près.

5 commentaires

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User
 
echo LayoutHelper::render("ads.big_rectangle_comments_desktop"); ?>