Banniere Concertation De Crise

Réunion de crise au sein de la rédaction pour préparer la rentrée. Découvrez la fin de de votre saga de l'été sur la vie secrète de l'équipe derrière H&Co.

Ci-dessus, votre épisode en version podcast

Dans l'épisode précédent, Matt' se battait contre des insectes mutants dégénérés amateurs de parties fines. Dans l'épisode du jour, toute l'équipe est mobilisée pour la première réunion de rentrée de Hardware & Co.

L'ordre du jour est posé : depuis le fameux craquage d'Eric (cf les épisodes précédents), c'est la crise. Maintenant qu'il croule sous les CPU, la rédaction croule sous les dettes et l'avenir de l'équipe est en jeu. En ce dimanche matin, tout le monde est présent et les regards échangés devant les tasses de café témoignent du sérieux de la situation. Tandis que chacun prend place autour de la table de ping-pong (oui, lorsqu'il a été question de choisir le mobilier, c'est Kevin qui s'y est collé), personne ne pipe mot. Tous attendent que Guillaume ouvre les hostilités. À chaque minute qui passe, Nico regarde sa montre. Il a bien d'autres chats à fouetter : il y a certainement, quelque part dans le monde, des gens qui ne savent pas vider le cache de leur navigateur et qui comptent sur lui. Ou bien des veuves et des orphelins à sauver d'un incendie mais ça, ce n'est pas une priorité.

"Mes chers collaborateurs, je vous remercie d'avoir pris la peine de libérer, dans votre agenda surchargé, un créneau pour participer à cette réunion. Comme votre temps est précieux, je serai bref, c'est clair ? Voyez-vous, dans l'espoir de pallier les écueils et difficultés engendrés par des turpitudes pécuniaires susceptibles de rejaillir sur le média dans ses tendances éditoriales mainstream et pourtant originales basées sur des techniques néo-communicationnelles éprouvées, je voudrais, pour des raisons de transparence, vous faire la liste des 123 processeurs achetés par Eric le mois dernier, avant d'attaquer mes propos introductifs, c'est clair ? Commençons par l'AMD Ryzen 5 3600, c'est un Zen 2 à 6 coeurs et 12 threads cadencé à 4200 Mhz. c'est clair ? Il s'agit d'un processeur Zen 2, compatible avec les cartes-mères au socket AM4 équipées d'un chipset A320, B350, X370, B450, X470, A520, B550 ou X570. À condition de mettre à jour le BIOS pour les plus anciennes, c'est clair ? Ensuite il y a un Intel Core i7 11700K, c'est un processeur Rocket Lake-S à 8 coeurs et 16 threads..."

David et Thibaut se regardent effarés, se demandant lequel d'entre eux va craquer en premier pour mettre un terme à cette énumération infinie. Adrien, venu avec son thermos, s'était lancé un défi consistant à boire une gorgée de café chaque fois qu'il entend "C'est clair ?" mais il comprend très vite qu'il n'aura jamais assez de carburant. Kevin, de son côté, a cessé d'écouter complètement et dessine des verges en érection sur son carnet pendant que Guillaume le regarde en approuvant, fier de le voir prendre des notes. De temps à autres, Eric intervient, pour tenter de justifier ses achats : "Oui alors celui-là, je l'ai pris parce que je ne pouvais pas vraiment extrapoler ses performances en me basant sur la version intégrant un IGP, même si je le configurais comme tel dans le BIOS. Tous mes protocoles sont reproductibles et je ne fais pas partie de ces fainéants malhonnêtes qui inventent des chiffres en regardant les tests de la concurrence, parce qu'ils ont la flemme de tout re-tester à chaque fois ou qu'ils trouvent un résultat étrange !". Matthieu, qui s'agite sur sa chaise en caressant sa pioche, commence à montrer des signes d'impatience.

"Un fun fact sur ce processeur là, c'est que si on le delid pour remplacer sa pâte thermique et qu'on met la RAM au sweet spot, il est possible d'améliorer les coroutines pour obtenir des yields 2,4 % plus performants, c'est clair ?". C'en est trop pour Nico qui comprend qu'il ne sera jamais défrayé pour être allé couvrir pendant trois jours la Gamescom en pays teuton. Il se fait remplacer par son hologramme et s'en retourne sauver le monde en permettant la mise à jour des caches. Les autres discutent entre eux à voix basse, laissant le rédac' chef poursuivre dans ses délires. "Non mais Riton, t'es sûr que tu peux pas en revendre quelques uns ? Comment tu vas faire pour ton prochain dossier, tu vas tester des centaines de processeurs ?". Aïe ! Thibaut a eu l'audace de proposer une solution de sortie de crise en touchant au sacré, et Eric ne daigne même pas lui répondre. Il lui fait face avec les bras croisés et un regard digne de Morgan Freeman qui semble dire "Simba, tu me déçois beaucoup".

Pour acheter du nouveau matos à tester, il faut de nouvelles idées. David propose d'ajouter au site son célèbre module de comparateur de prix et d'y ajouter de la pub, mais les autres s'y opposent, au motif que répondre aux demandes ne lui permettrait plus d'avoir le temps de rédiger des actus. Et puis la pub est censée arriver plus tard. Le site est encore jeune et tous savent qu'il y a plein d'autres choses déjà planifiées, à commencer par de nouvelles améliorations de l'ergonomie qui devraient apparaître dans les prochains mois. Impossible, également, d'économiser en licenciant du personnel, puisque personne n'est payé. L'équipe manque déjà de bras pour couvrir toute l'actualité numérique alors, faire plus avec moins, c'est pas envisageable. "Est-ce qu'on ne pourrait pas vendre des pins parlant avec les meilleures punchlines de Titi ? Parce que moi, franchement, j'adorerais en avoir un !" demande Adrien. Les soupirs qui lui répondent en disent long. Même si ses fans sont au-moins aussi nombreux que ses haters, peu de chances que le truc s'avère rentable.

"Sinon, on prend tous une pioche et on va miner de la morkite ! Qui est avec moi ?" propose Matt'. David prend sa tête dans ses mains, effaré devant la perte de temps que représente cette réunion. Il décide d'arrêter de s'en mêler et se remet à répondre aux demandes de prix qui arrivent sur son smartphone. Thibaut envisage déjà les engueulades qu'il va subir à la maison s'il continue à acheter du matos sur ses deniers personnels et ne sait pas à qui il pourra le confier. Pas à Eric en tout cas, ça c'est clair ! Le Eric, il est bien désolé pour toute cette affaire, mais il n'est pas question pour lui de changer ses habitudes. Il vient de sortir un dossier GPU monstrueux et il continuera à travailler de la même façon par la suite, il a de quoi faire. Dans tous les cas, ils savent tous comment ça va finir : Guillaume va encore se surcharger de travail en pensant que tout est de sa faute, à part peut-être le pêché originel.

"Alors voilà pour cette introduction, la réunion peut commencer, c'est clair ? On n'a peut-être plus les moyens d'acheter du matériel dans l'immédiat mais je suis certain que Nicolas a pu nous dénicher quelques samples auprès des partenaires lors de la Gamescom ! Je cède la parole au rédac' chef adjoint, c'est clair ?" Tout le monde se tourne alors vers Nico avec les yeux pleins d'espoir, un peu abasourdis en raison du silence qui vient de revenir dans la pièce. Même Kevin, surpris, lève les yeux de ses oeuvres. Après quelques secondes de pause malaisante, l'hologramme de Nico émet un bruit de raclement de gorge, puis leur répond : "C'est très facile ! Il faut faire un Control F5, un Control F5, un Control F5...".

L'été touche à sa fin ainsi que votre saga estivale ! Nous vous remercions de l'avoir suivie et espérons que ça vous aura fait marrer autant que nous. Si vous voulez connaître la suite des aventures de cette bande de joyeux drilles du hardware francophone, restez branchés sur Hardware & Co !

Hnco


3 commentaires

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User
 
echo LayoutHelper::render("ads.big_rectangle_comments_desktop"); ?>