Carte Du Monde

Après la Commission et le Parlement de l'Union européenne puis les Pays-Bas, la France met en garde ses parlementaires contre TikTok, mais pas seulement...

Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, après la Libération et le plan Marshall, Charles de Gaulle renvoie chez eux les soldats américains présents en France, quitte le commandement intégré de l'OTAN en 1966 et table, avec l'arme atomique, sur une politique de dissuasion tous azimuts.

Dans vingt ans, qui gouvernera les États-Unis et avec quel système ? Qui gouvernera l'URSS ? l'Allemagne ? le Japon ?... et la Chine ? Qui peut dire ce qui se passera en Amérique du Sud et en Afrique ? Personne sans aucun doute. [...] Notre stratégie doit être tous azimuts. [...] Il n'y a pas de raison pour que cette stratégie, qui de tout temps nous a protégé contre tout, ne se perpétue pas.

Charles de Gaulle, janvier 1968

Lors de la Guerre Froide, qui opposait deux super-puissances consolidées en deux blocs ouest et est, la France misait ainsi sur son propre programme spatial, sa propre tech, son propre programme d'armement, et souhaitait représenter une troisième voie entre atlantistes et soviétiques, arguant que chacun d'entre eux n'avait à cœur que ses intérêts propres.

Minitel Ulla

Ah, le génie français !

Cette stratégie du non-alignement n'a pas perduré de façon constante, certains Présidents ayant souhaité se rapprocher davantage des USA (la France réintègrera notamment le commandement de l'OTAN en 2009) mais procède tout de même d'une forme de tradition française qui aime à ne se voir inféodée à aucune puissance étrangère et souveraine sur ses alliances et décisions.

Depuis le début de l'année 2023, la Commission puis le Parlement de l'Union européenne ont interdit à leurs personnels de conserver l'application TikTok sur leurs téléphones professionnels, ainsi que sur leurs téléphones personnels si ces derniers embarquaient des outils professionnels. Les Pays-Bas ont suivi dans la foulée, ainsi que de nombreux pays occidentaux (Canada, Australie...), répondant aux appels du pied des États-Unis d'Amérique.

En cause, l'extraterritorialité du droit chinois qui permet à ses autorités étatiques la transmission et l'utilisation des données personnelles des utilisateurs récoltées par les sociétés de l'Empire du Milieu. Cependant, le problème est exactement le même avec le droit états-unien : le Patriot Act, apparu après les attentats de 2001, puis le Cloud Act qui le précise, autorisent les services de sécurité américains à accéder aux données, des particuliers comme des entreprises, qui seraient situées sur des serveurs appartenant à des entreprises américaines, même s'ils ne sont pas situés sur leur sol.

Et c'est ici que l'introduction de ce billet sur le non-alignement prend tout son sens : contrairement à leurs homologues occidentaux, les questeurs de l'Assemblée Guévenoux, Woerth et Ciotti viennent de mettre en garde les parlementaires et leurs assistants contre l'utilisation de TikTok, certes, mais aussi contre celle de Telegram, Signal, Snapchat, Whatsapp et Instagram. À la place, ils les invitent à privilégier l'utilisation de Wimi, suite logicielle candidate au label "SecNumCloud" de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI), rattachée au Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale.

Méfiante aussi bien envers les USA qu'envers la Chine (partenaire qu'elle prend soin de ne pas s'aliéner), la France met de nouveau en avant sa propre tech et semble ré-adopter une politique de défiance tous azimuts. C'est, en tout cas, la lecture qu'en fait Politico.

Depuis l'introduction du RGPD et en particulier depuis l'invalidation du Privacy Shield, par l'arrêt Schrems II, du nom de Max Schrems, fondateur de NOYB ("None of your business", une association européenne de défense des droits sur les données personnelles), il serait tentant de penser que les données des citoyens européens ne peuvent plus tomber sous la coupe du Patriot Act. C'est vrai, en théorie. Mais comme personne ne vit dans ce pays merveilleux qu'est la Théorie, nous sommes encore loin du compte et cela fera l'objet de futurs articles.

Vaark


  • [...] mettre en garde les parlementaires et leurs assistants contre l'utilisation de TikTok, certes, mais aussi contre celle de Telegram, Signal, Snapchat, Whatsapp et Instagram.

    Mais heu Telegram, Signal et Whatsapp c'est juste de la messagerie instantanée et chiffrée de bout en bout, normalement (sauf mensonge quoi) ça n'a rien a voir avec le réseau social qu'est TikTok (autant dans les fonctionnalités que dans la sécurité) ?

    • Si je puis me permettre, à la lecture de l'article il me semble que le problème vient du fait que les entreprises que tu cites - du fait qu'elles sont États-Uniennes - pourraient être utilisé par le gouvernement U.S de la même manière que TikTok par celui de la Chine...Et cela en respect de la loi du Patriot Act. Donc il y aurait potentiellement risque de fuite d'information.

      La différence, c'est que le gouvernement des U.S.A a une tradition démocratique plus ancrée que celui de la Chine - ça ne boxe quand même pas tout à fait dans la même catégorie - mais l'actualité proche nous a malheureusement appris que personne n'est à l'abri des dérives. En passant, sympa la photo du minitel 😁

      • En passant, sympa la photo du minitel 😁

        Merci, je suis très fier de l'avoir trouvée !!

        Pour Signal, Telegram et Whatsapp, cela peut sembler effectivement étrange, à moins que des backdoors exigées par le Patriot Act puissent permettre d'accéder à ces échanges théoriquement chiffrés.

        Il est possible que les parlementaires aient accès à des informations techniques qui ne sont pas publiques ou, au contraire, qu'il s'agisse simplement de promouvoir des solutions françaises, dont l'Etat peut garantir l'intégrité, contrairement aux solutions chinoises comme américaines

        Dans tous les cas, il s'agit avant toute chose d'un geste éminemment politique puisque ce n'est qu'une mise en garde non-contraignante, et le fait de mettre dans un même panier les deux géants qui pratiquent ou imposent un droit extra-territorial est particulièrement intéressant.

3 commentaires

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User
 
echo LayoutHelper::render("ads.big_rectangle_comments_desktop"); ?>