Kw9200 Mini Banniere

Clavier professionnel ultra-compact, destiné à la mobilité et aux postes de travail embarquant plusieurs machines, un produit atypique mis à l'essai chez H&Co.

Présentation

Cherry KW 9200 Mini
Dimensions 296 x 129 x 16 mm
Poids 442 g
Format 70 %
Switchs Cherry SX (Ciseaux)
RGB / Logiciel Rien du tout !
Prix 85,70€

Pour ce premier test de clavier sur H&Co, c'est un périphérique assez atypique qui s'offre à nos mimines. Nous sommes habitués au matériel estampillé gaming, qui brille par ses multiples diodes RGB, ses touches de macros, ses boutons et potards multimédias, ses hubs USB, ses commutateurs mécaniques, ses tas d'accessoires ainsi que par des fonctionnalités toutes plus diverses et variées leur permettant de se distinguer de la concurrence.

Cherry, dont la notoriété s'est faite avant tout grâce à ses switchs mécaniques nous propose ici un clavier qui se distingue en allant à rebours de cette inflation et en dirigeant ses efforts dans une toute autre direction.

Le KW 9200 Mini n'est pas un clavier gamer. C'est un clavier minimaliste dans ses dimensions et qui se veut maximaliste dans ses usages pratiques.

Ce clavier au format 70 % - c'est à dire plus réduit qu'un format TKL classique - dispose de 79 touches associées à 16 raccourcis de fonction, dont 4 pour l'appairage et 5 pour le multimédia, dans son layout AZERTY. Ses touches sont en plastique ABS et disposent d'un marquage fait en "tampographie + revêtement UV" d'après les mots du constructeur, qui présente un très léger relief et est vendu pour être durable. Elles ne sont donc pas gravées, mais ne paraissent pas simples à effacer pour autant.

Une plaque métallique rouge est présente en dessous et le découpage des touches permet une esthétique particulière très discrète, selon l'angle par lequel vous regardez le clavier et la luminosité de la pièce ou de l'écran. De rétro-éclairage il n'y a point mais des diodes sont intégrées aux touches Verr. Maj. et FN, ainsi qu'aux touches F1 à F4 qui permettent de consulter le canal utilisé pour connecter le clavier. Ces options de connectivité sont la principale particularité de ce clavier mais nous y reviendrons plus avant.

Il convient de relever que le marquage rouge sombre utilisé pour les touches de fonction, résultant sans doute d'un choix esthétique, est très peu lisible dès lors que la luminosité de la pièce dans laquelle se trouve le clavier est basse. Ce n'est pas rédhibitoire puisque l'on s'habitue vite à savoir où se trouvent celles que l'on utilise régulièrement, mais c'est indéniablement maladroit.

Sur la tranche supérieure, de gauche à droite sur l'image, se trouvent un interrupteur On/Off très utile pour économiser la batterie ou lors du transport, une diode indiquant l'état de la batterie, un port USB type C servant à recharger ou connecter le clavier en mode filaire et, tout à droite, un dongle USB type A floqué du nom de la marque et dont le "port de rangement" dans le clavier est aimanté afin d'éviter de le perdre.

Sur la tranche latérale, vous pouvez observer son châssis low profile de 1,5 cm au plus haut, les keycaps qui ne dépassent que de 2 mm, ainsi que les pieds rétractables qui permettent de surélever l'arrière du clavier de 1 cm de plus.

A l'arrière de la bête, on aperçoit les deux rehausseurs rétractables qui camouflent deux pas de vis, quatre patins autocollants qui assurent la stabilité de l'engin, ainsi qu'une plaque comportant les sempiternels logos et informations réglementaires. La batterie étant donnée comme inamovible par le constructeur, nous n'avons pas jugé opportun de faire sauter les patins (et potentiellement la plaque centrale) pour le démonter, par crainte de ne pas parvenir à les remettre correctement et parce que, démonter un clavier chiclet avec des interrupteurs en ciseaux... ça demande une sacrée audace et notre stock signale un besoin de réassort.

Quant au bundle, il se compose d'une housse de transport en néoprène, d'un cordon USB type A vers type C permettant de recharger la batterie et/ou d'établir une connexion filaire et, enfin, du dongle USB type A qui se range dans le clavier et permet de le connecter sans fil à n'importe quelle machine qui ne disposerait pas d'une compatibilité bluetooth 4.0 ou supérieur.

Vaark


  • Ce clavier aurait pu être parfait pour le taf, dommage pour les demi-touches haut/bas. C'est une plaie cette mode impossible de trouver un clavier normal sur ce point et haut/bas pour un développeur, c'est absolument essentiel (naviguer dans une spec, du code, une liste déroulante d'auto-complétion...). Je note qu'il manque également Page Haut/Bas Début et Fin ça aussi c'est un gros point noir !

    • Les touches Start, End, Pg Up et Pg Down sont accessibles via les raccourcis Fn+F7, Fn+F8, Fn+F9 et Fn+F10

      Les demi-touches sur les deux flèches demeurent absolument utilisables mais je déplore également ce choix de format qui est désormais la norme dans la plupart des claviers compacts. Pourtant, en ayant monté la touche Fn et en ayant supprimé la touche Windows de droite, on aurait pu espérer des fleches full size mais hélas... Cela permet tout de même d'avoir un certain confort avec des touches assez larges, mais c'est effectivement un arbitrage qui a sans doute été opéré.

      • Allez hop hop hop on se met sur vim et hjkl ! Non je dec' 🤣...

3 commentaires

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User