Tsmc Logo

Avoir le top moumoute de la finesse de gravure, c'est bien ; mais avec des clients, c'est encore mieux !

Alors que les iPhone 15 se vendent comme des petits pains, faisant le bonheur de la firme pommée ayant bien bûché sur le SoC A17 Pro embarqué, l’enthousiasme de grand public serait moins flagrant en ce qui concerne les autres produits de la firme, à savoir les Mac et les iPad. En tout cas, c’est ce qui raconte les dernières élucubrations de DigiTimes, et cela aurait des répercussions sur le fabricant de ces puces : TSMC.

Leader en ce qui concerne les procédés de gravure de transistors sur silicium depuis les retards à répétition d’Intel et l’arrêt de GloFlo au 12 nm, la firme se tire habituellement la bourre avec les fonderies de Samsung en ce qui concerne les SoC mobiles (et, occasionnellement, haute performance, comme le démontraient les RTX 3000 en 8 nm Samsung). Lors du COVID, les affaires ont été on ne peut plus bonnes du fait d’une demande élevée, ce qui avait engendré des bénéfices records ; voilà que la routourne semble avoir tourné, puisque les prévisions donnent un chiffre d’affaires en baisse de 10 % sur l’année.

La faute incomberait en partie, selon l’analyste Ming-Chi Kuo, à la réduction des commandes d’Apple M3, dont les ventes s’avéreraient inférieures aux prédictions. Rajoutez une demande également en demi-teinte du côté de Qualcomm, une concurrence timide mais présente côté Exynos ainsi que la perte du partenaire Huawei, ancien amateur de modem 5G et autres chipsets du fondeur, et voilà comment l’addition arriverait à une perte nette des commandes de 60 millions de puces pour 2024. Espérons que cela n’impacte pas trop les prix pour le consommateur final ! (Source : Wccftech)

Double Doc


2 commentaires

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User
(Images de profil gérées par Gravatar)