Gearbox Software Claptrap

3 ans après, l'Embracer Group se sépare de sa très chère acquisition au profit de Take Two !

Il fut un temps, la société holding suédoise Embracer Group, que l’on connaissait précédemment sous le nom de THQ Nordic, enchainait les acquisitions majeures directement et indirectement via des filiales, notamment entre 2020 et 2023 : 4A Games, New World Interactive, Saber Interactive, Gearbox Software, Sola Media, Easybrain, Aspyr Media, Asmodee, Dark Horse Media, Crystal Dynamics, Eidos Montréal, Square Enix Montréal, Middle-earth Entreprises, Singtrix, Tatsujin, Limited Run Games, Tuxedo Labs, Bitwave Games, Gioteck, Tripwire Interactive… Spécifiquement, c’est en 2021 que le groupe mettait la main sur Gearbox Entertainement pour 1,3 milliard de dollars.

Mais vinrent 2023 et un coup de frein majeur dans le sillage de l’échec des négociations d’un gros contrat avec le Saoudien Savvy Games Group ! Un échec qui aura couté 2 milliards de dollars (somme qui devait servir à amortir certains couts importants) et une chute de 44 % de son action à la bourse de Stockholm à Embracer ! Depuis, la vapeur a totalement été renversée, avec le démarrage d’un régime sans précédent. S’enchainèrent ainsi rapidement les licenciements, les annulations de jeux, les fermetures de studios et les ventes de certaines filiales du groupe… Par exemple, en 2023, Embracer ferma Volition Games (le développeur de Saints Row), Square Enix Montréal, vendu Saber Interactive et licencié 1400 personnes. Depuis fin 2023, il se murmurait également qu’Embracer cherchait à vendre Gearbox.

Eh bien, il se trouve que c’était vrai ! Ce qui est aujourd’hui présenté par le PDG comme étant "l’aboutissement du processus final de désinvestissement structuré" et "une étape importante dans la transformation d’Embracer vers l’avenir avec une dette nette nettement plus faible et un flux de trésorerie disponible amélioré" devrait avoir lieu cette année, en juin, avec la vente de Gearbox Entertainement à Take Two Entertainement, aka la maison mère de 2 K Games et Rockstar ! Une transaction d’une valeur de 460 millions de dollars, ce qui ne semble pas cher payé par rapport aux 1,3 milliard dépensés à l’époque par Embracer pour cette même acquisition. Cependant, il y a une petite subtilité.

En effet, le groupe suédois conservera tout de même une partie de Gearbox, à savoir la branche Gearbox Publishing San Fransisco, qui détient entre autres les droits pour Remnant et Hyper Light Breaker, ainsi que d’autres titres majeurs qui n’ont pas encore été annoncés. L’accord avec Take Two inclut Gearbox Software au Texas, Gearbox Montréal et Gearbox Quebec, et au passage des franchises telles que Borderlands, Tiny Tina’s Wonderlands, Homeworld, Risk of Rain, Borthers in Arms et Duke Nukem. Une fois la transaction conclue, Gearbox deviendra un studio de développement sous la supervision de 2K - accessoirement, déjà l’éditeur de Borderlands depuis 2009.

Bref, pendant que l’Embracer Group continue de dégraisser de sa gourmandise passée, tandis que Take Two ajoute une corde importante, mais finalement assez "naturelle", à son arc ! Au passage, le communiqué de Take Two mentionne aussi que le prochain épisode dans la série Borderlands est officiellement en phase de développement actif chez Gearbox et 2 K. Pas de chamboulement donc de ce côté-là. Faut-il en conclure que tous les employés et branches de Gearbox aussi sont saufs ? Espérons-le.

Gearbox Software Claptrap

Matt


  • valeur de 460 milliards de dollars, ce qui ne semble pas cher payé par rapport aux 1,3 milliard dépensés à l’époq

    Millions plutôt.

  • Quid de Duke nukem et Homeworld. J'espère que ces 2 licences vont pas finir au placard car take 2 c'est pas trop l'éditeur à aller dans le rts et le FPS.

    • Quand on voit Duke Nukem Forever, on peut considérer que cette licence est morte depuis 1 ou 2 décennies...

  • Pour le $460M vs $1.38Md, il y a des petites subtilités en plus du fait qu'il y a des choses pas incluses dans la revente.

    Une qui peut potentiellement jouer est que ces $460M sont versés en actions Take-Two donc pouvant être amenées à gagner en valeur.

    Mais celle qui joue le plus est que le rachat en 2021 n'était réellement que de $363M et le reste devait être versé en bonus en fonction des performances de la société pendant les 6 années après rachat.
    De ce ~$1Md, on ne sait pas combien ont pu être déjà versés mais, après 2 ans seulement, on se doute qu'une bonne partie est restée entre les mains d'Embracer, ce qui relativise pas mal la perte potentielle qu'il y a pu y avoir entre ces deux opérations.

    • Possiblement, oui. Il faudrait aussi prendre un compte l'inflation😊

6 commentaires

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User