Asus Tuf Gaming 790 Btf Wifi Banniere

Mise en oeuvre

Sans boitier ni carte graphique à ce format, la mise en œuvre s'avérait difficile. Nous avons toutefois décidé d'opter pour l'usage de l'IGP afin de solutionner la problématique de la carte graphique (sans câble apparent puisqu'une carte graphique traditionnelle fonctionne sans souci sur cette carte) et utilisé notre banc de test avec un brin d'astuce pour la mise en place. Tout ceci n'est bien sûr que provisoire et sera naturellement complété par des tests in situ plus réalistes dès que nous aurons en notre possession les éléments nécessaires. Côté refroidissement, nous avons opté pour l'AIO TUF Gaming LC II 360 ARGB afin de rester dans la même gamme que la carte mère. Ci-dessous le montage réalisé, pour ainsi dire aucun câble n'est visible (le câble d'alimentation se soit ici sur banc de test vu la position de l'alimentation, ce ne sera pas le cas dans un boitier).

Comment avons nous procédé ? Et bien tout simplement en surélevant la carte mère à l'aide de prolongateur à visser à même le banc de test. On voit ici en premier plan les 2 connecteurs 8 broches pour l'alimentation 12 V du processeur sous la carte mère, ainsi que le connecteur pour les ventilateurs du radiateur.

Au second plan on va distinguer cette fois le connecteur d'alimentation à 24 broches ainsi que le connecteur ARGB.

La vue plongeante traduit bien l'absence de câbles disgracieux, puisque le seul et unique présent sur cette face, permet le raccordement ARG du waterblock. Le câble chemine sous la fixation de ce dernier et passe au-dessous la carte à l'extrémité du panneau arrière de connexions. Rien à dire, le BTF est miraculeux pour faire disparaitre les câbles, nous avons hâte de pouvoir tester cela dans un boitier Ad Hoc avec une carte graphique à ce format.

Verdict

Asus Tuf Gaming 790 Btf Wifi Banniere

L'Asus TUF Gaming Z790-BTF WiFi est une carte précurseur dans le domaine de l'organisation interne des PC. L'objectif du BTF est ni plus ni moins que de faire disparaitre les câbles disgracieux pour ceux qui aiment exposer leur configuration au travers d'une porte vitrée (ou autres). Mais pas que, puisqu'une meilleure organisation interne permet également d'améliorer le flux d'air en limitant le nombre d'obstacles qu'il rencontre. Ajoutons qu'il est peut-être aussi LA solution pérenne d'avenir pour l'alimentation des cartes graphiques : ce slot supplémentaire nous parait en effet une solution plus robuste et élégante que les câbles attachés à ces dernières. Mais tout changement radical s'accompagne d'une période de transition délicate, et de cette dernière dépendra ou non du succès et donc de l'adoption d'une telle norme. En effet, pour être exploitable il ne faut pas se contenter d'investir dans la carte mère, mais également dans le boitier et même la carte graphique Ad Hoc (même si cet achat peut être différé pour limiter la mise de départ) pour lui donner tout son sens. C'est donc un investissement conséquent qui ne pourra s'imposer que si le surcoût par rapport à l'existant est limité et si les offres se multiplient, inspirant confiance en l'avenir du format pour les frileux.

Points positifs Points négatifs
Adieu la corvée du câble management Prix conséquent (350 € livrée)
4 port M.2 (PCIe x4 Gen 4) avec radiateur Bundle très "léger" pour le prix
WiFi 7 & BT 5.4 Intel BE202 limité à 2,4 Gbps
Q-Antenna & PCIe Q-Release
Thunderbolt 4 (40 Gbps via header)
Alimentation carte graphique BTF

Award Pouce Hnco

Eric


  • Merci pour ce test ! C’est clair que le BTF semble vraiment top pour la gestion de câbles.

Un commentaire

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User