Sabrent Rocket 5 2 To

Le Rocket 5 de Sabrent semble bien parti pour sabrer les SSD NVMe PCIe 5.0 concurrents existants !

Mise à jour du 27/02/2024 - Lancement en deux temps pour le Rocket 5. On pouvait penser que c'était déjà accompli depuis la dernière fois et pourtant, Sabrent a une nouvelle fois communiqué sur son SSD. Mais cette fois-ci, ce serait la bonne, le SSD étant disponible via précommande ! Une bonne occasion pour nous de compléter enfin le tableau ci-dessous de la mise à jour précédente, avec les spécifications et les tarifs officiels pour toutes les capacités. Il fallait s'y attendre, il n'y a rien de très doux dans les prix conseillés par le constructeur. Espérons qu'ils seront un peu plus tendres ailleurs dans le commerce.

C'est l'un des meilleurs SSD NVMe du moment, en sachant qu'il y en a qu'un seul actuellement à jouer dans la même catégorie, à savoir le Crucial T705. Un autre test a d'ailleurs été publié hier, cette fois-ci par TweakTown et celui-ci inclut justement aussi le rival direct du Rocket 5, en plus d'un paquet d'autres références. Si ça vous intéresse, c'est par ici.

Sabrent Rocket 5 Famille


Mise à jour du 28/01/2024 - Petit mémo également pour vous notifier du premier test pour le Rocket 5 de Sabrent et c’est encore une fois Overclock3D qui s’y est collé. Décidément, quel privilège, le SSD n’apparait même pas encore sur le site du fabricant et même ses spécifications officielles complètes ne sont pas encore disponibles. Que retenir de celui-ci ? Le testeur n’y est pas allé par 4 chemin : selon lui, le Rocket 5 est le SSD le plus rapide que le site ait pu tester et il ne faudrait pas s’attendre à voir arriver beaucoup mieux avant l’ère des SSD PCIe 6.0 ! Il faut dire qu’on n’en attendait pas moins d’un modèle affichant les spécifications suivantes et faisant usage de la dernière version du contrôleur haut de gamme de Phison, en plus de la meilleure NAND 3D de chez Micron :

Sabrent Rocket 5 (ex-X5)
Capacité(s) 1 To 2 To 4 To
Format M.2 2280
Interface

PCIe 5.0 x4

NVMe 2.0

Contrôleur

Phison PS5026-E26 "Max14um"

12 nm

DRAM Oui, LPDDR4

NAND

Micron

NAND 3D TLC 232L

2400 MT/s

Lecture séquentielle 13 000 Mo/s 14 000 Mo/s
Écriture séquentielle 9500 Mo/s ? 12 000 Mo/s
Lecture aléatoire 1300K IOPS 1400K IOPS
Écriture aléatoire 1400K IOPS 1400K IOPS
Endurance 600 To 1200 To 2400 To
Garantie 5 ans (après enregistrement du SSD)
MSRP (version nue) 190 $ 340 $ 730 $
Lancement Janvier/Février 2024
Page produit Sabrent Rocket 5

Pour couronner le tout, Overclock3D affirme aussi que le Rocket 5 ne chauffe même pas tant et qu’il peut absolument se passer d’un refroidissement actif, et peut se contenter du radiateur basique éventuellement présent sur la carte mère. En usage normal, ses températures resteraient toujours inférieures à 60°, tandis que la pointe relevée était de 66°. Phison aurait donc réussi un petit miracle avec la dernière version de son contrôleur, à la fois plus puissant, et visiblement aussi moins chaud. Qui sait, Sabrent y est peut-être aussi allé de ses propres optimisations. Assurément une belle progression par rapport à un Aorus G5 10000 et son PS5026-E26 original qui furent flashés à 80° par le même testeur. Tant mieux !

Sabrent Rocket 5 Review


Texte du 06/01/2024 - Les SSD NVMe PCIe 5.0 continuent à arriver au compte-goutte, mais une place régulière dans nos PC ne leur est pas encore acquise. Il faut dire que les SSD PCIe 4.0 offrent dans l'immédiat déjà plus qu'il n'en faut à beaucoup d'entre nous. Cependant, pour ceux qui en veulent toujours plus, le futur Rocket 5 de Sabrent est bien parti pour se positionner comme parfait candidat. En effet, le premier SSD NVMe PCIe 5.0 du constructeur américain sera de toute évidence parmi les premiers de sa catégorie à casser la barrière marketing actuelle des 12 Go/s (en lecture séquentielle) et ainsi exploiter pleinement tout le potentiel de chauffe du contrôleur PS5026-E26 de Phison !

Sabrent Rocket 5 Presentation

Selon Sabrent, son Rocket 5 - qui se nommait encore Rocket X5 lors d'une démo en juillet dernier, où il avait déjà pu montrer sa puissance - arrive (toujours) à dépasser les 14 Go/s en lecture séquentielle et les 12 Go/s en écriture séquentielle, ainsi qu’à atteindre jusqu’à 1,4 million d’IOPS en aléatoire. Des affirmations que la marque a encore une fois appuyées par une démonstration des performances du SSD en séquentiel et en aléatoire capturées sous CrystalDiskMark et dont vous pouvez voir le résultat ci-dessous :

Sabrent Benchmark Crystaldiskmark Rocket 5

Mais quel est donc le secret du Rocket 5 ? Ce n’est certainement pas le contrôleur, puisque pratiquement tous les concurrents s’en servent aussi. En fait, il se trouve que le SSD exploite la nouvelle NAND 3D haute performance 2400 MT/s, présumée celle de Micron. Celle-ci est attendue depuis un petit moment et sa production en volume devait commencer début 2023 chez Micron, mais la cadence avait été fortement ralentie en réaction au coup de frein subit par le marché de la NAND (et de la DRAM) l’année dernière. En retour, ceci a aussi retardé l’arrivée des SSD PCIe 5.0 de 14 Go/s et plus. Il n’est pas improbable que c’est ce qui avait obligé MSI à revoir ses ambitions à la baisse pour son SPATIUM M570 Pro.

Heureusement (ou pas), les perspectives se sont franchement bien améliorées entre-temps pour cette industrie et ceci devrait donc permettre aux constructeurs tels que Sabrent d’enfin pouvoir mettre se servir de la dernière génération de NAND 3D. Gageons que le Rocket 5 ne sera pas le seul SSD PCIe 5.0 de ce calibre à se montrer au CES 2024 !

Sabrent Rocket 5 1 To 2 To 4 To
Lecture séquentielle 13 000 Mo/s 14 000 Mo/s
Écriture séquentielle 9 500 Mo/s 12 000 Mo/s
Lecture aléatoire 1 300 000 IOPS 1 400 000 IOPS
Écriture aléatoire 1 400 000 IOPS

Ci-dessus, les spécifications de la future gamme connues à ce jour, en attendant que Sabrent nous en dise plus. Sachez que le Rocket 5 de Sabrent existera initialement et prochainement, nous dit-on, en version 1 et 2 To, nu ou avec gros radiateur ventilé mécaniquement, à des prix qui n’ont évidemment pas encore été partagés, mais dont la tendresse avec le porte-monnaie est d'ores et déjà à exclure. Une capacité plus conséquente et potentiellement plus intéressante de 4 To arrivera ultérieurement.

Matt


  • Mouais... Tous ces SSD NVME PCIe 5 partagent une même caractéristique: un refroidissement plus que problématique.

    S'il faut, pour pouvoir les utiliser, les équiper d'un ventilateur (forcément bruyant, surtout dans ces petites tailles, et en plus avec un son aigu fort désagréable), alors on perd l'un des deux seuls avantages des SSD par rapport au disques durs: le silence !

    Quand on ajoute l'inconvénient de l'échauffement qui engendre une perte plus rapide des données stockées et une endurance ridicule par rapport aux DD, il ne reste vraiment que la vitesse (largement inexploitée, la plupart du temps) pour ces SSD NVME !

    Pour ma part, je préfère continuer à utiliser des SSD SATA3 (plus endurants et ne chauffant pas du tout) en RAID 5 (doublement du débit et sécurité pour mes données) et un DD (en veille hors périodes de sauvegarde, donc silencieux) pour les sauvegardes incrémentales hebdomadaires.

  • Sympa ces nouveaux SSD mais la capacité max stagne à 4to 😓

    Là j'ai 1to pour l'os et quelques jeux et un 4to à côté pour le reste des jeux et les gros fichiers pour lequel j'ai besoin de débit mais ça  se rempli si vite... 8to voir plus ça me plairait bien !

    • Ça existe déjà, du 8To. Mais ça coûte un bras (ou plutôt un SMIC, voir 2!)

      • Oui c'est vrai mais les seuls abordables sont en qlc... Ou du sas reconditionné. Sinon comme tu dis c'est 700/800€

        • Heu, non, ça c'est les 4To. Pour du 8 en m.2, c'est plutôt dans les 1500€, la dernière fois que j'avais regardé (ce qui remonte tout de même à un bout de temps, il est vrai).

          Les 8To Sata sont à 600€ actuellement, et ils étaient à 800€ il y a un an, et sont bien partie pour y revenir, avec les hausses de tarifs annoncé pour la mémoire en 2024. Et en M.2, c'est pas compliqué, tu fais le SATA fois 2, pour avoir une idée du billet à allonger. Et pour un HDD, c'est à la grosse louche le SATA divisé par 2. C'est pour ça que les ssd 2.5" sont un très bon compromis, si on veut la capacité, le silence et les performance, pour un tarif pas trop déraisonnable.

  • Je suis interloqué (et scandalisé) par la légende dans l'écusson de la photo qui affirme (une fois traduite) "véritable logiciel de clonage d'image disque d'une valeur de 30$" !

    Attendez !...  Vous avez la même fonctionnalité sous Linux, en ligne de commande avec:

    dd if=/dev/sdX of=/dev/sdY

    "X" correspondant au disque à copier et "Y" au Sabrent (ou tout autre disque)...

    Si les disques ne sont pas de même capacité, vous pouvez même faire de la copie de partition à partition, et si vous êtes allergique à la ligne de commande (pauvre de vous !), vous pouvez aussi simplement utiliser gparted...

    Et bien évidement, tout cela pour zéro dollar, euro, guennec (rayer la mention inutile) !

      • Oui mais, qui se sert de Linux 😅?

        Apparemment tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans la catégorie des volatiles, ou plus précisément des pigeons et dindons (de la farce)... 🤣

        • Oui mais, qui se sert de Linux 😅?

          Apparemment tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans la catégorie des volatiles, ou plus précisément des pigeons et dindons (de la farce)... 🤣

          c'est vieux comme le monde, il y a d'un côté les élites intellectuelles qui sont sous GNU Linux, et les débilos qui sont sous Windows. Malgré ces années, et toute la délicatesse intellectuelle des Linuxien, aucun n'aurait encore compris que pour essayer d'attirer les gens et leur faire essayer leur distri chérie, il fallait un discours autre que la supériorité du cerveau et le mépris. Tant qu'il faudra lancer des lignes de codes, je resterai du côté des débilos, et j'assume 😊

16 commentaires

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User
 
echo LayoutHelper::render("ads.big_rectangle_comments_desktop"); ?>