Google Bard Ai

Dans la course (couteuse) à l'IA, l'abonnement semble être roi !

Google a pris du retard dans la course effrénée à l’assistance IA et sa propre progression s’est largement faite à l’ombre de la concurrence bien plus visible d’OpenAI et son ChatGPT, et dans une moindre mesure, Microsoft et son Copilot. Chez l’un comme chez l’autre, il existe à ce jour une version gratuite limitée et plusieurs alternatives payantes de l’offre IA. Microsoft a introduit son offre que très récemment. Chez Google, rien n’a encore été mis en place pour Gemini (ex-Bard), mais la filiale d’Alphabet envisagerait définitivement de faire payer pour son moteur de recherche génératif boosté à l’IA, d’après les sources du Financial Times (via Reuters). Ce n’est pas la première fois qu’on en entend parler, il y a quelques mois déjà, il se disait qu’il allait falloir débourser 22 $ chaque mois pour profiter de Bard Advanced. Pas de nouveaux chiffres aujourd’hui, mais des supputations quant à la future offre de Google.

Il se dit que Google explore actuellement plusieurs pistes, comme ajouter les nouvelles fonctions de recherche alimentées par intelligence artificielle à ses différents abonnements premium, qui profitent déjà de Gemini via Gmail et Docs. Autrement dit, le moteur de recherche génératif de Gemini pourrait être limité aux offres payantes, une telle limitation d’un produit phare serait une première chez Google. Mais cette approche pourrait-elle potentiellement limiter son adoption ? Les autres devraient continuer à se satisfaire du moteur de recherche traditionnel, qui resterait gratuit. En revanche, payer ne permettrait de s’affranchir des publicités, celles-ci continueraient à être affichées, y compris pour les abonnés. En tout cas, c’est ce sur quoi Google a confirmé travailler :

Nous ne travaillons pas sur une expérience de recherche sans publicité et nous n’envisageons pas de le faire. Comme nous l’avons déjà fait à maintes reprises, nous continuerons à développer de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux services premium pour améliorer nos offres d’abonnement sur Google.

Réponse de Google par mail à Reuters.

Bon, nous pouvons en déduire que même si rien n’a encore été fixé définitivement, Google semble déjà avoir une assez bonne idée de la forme que prendra la monétisation de son moteur de recherche soutenu par Gemini. Dans tous les cas, celle-ci parait inévitable. Les autres font payer aussi les fonctions les plus avancées, Google en fera assurément de même. L’IA est la nouvelle grosse vache à lait et tout le monde est parti pour la traire au maximum, d’une façon ou d’une autre. D'autre part, le travail et l’infrastructure requise pour l’IA ont également un cout matériel et énergétique non négligeable, il faut bien amortir tout ça, non ?

Google Bard Ai

Matt


  • Le vrai terme pour désigner ces méthodes statistiques génératives n'est pas Artificial Intelligence (AI), mais Plagiarized Information Synthesis System (PISS)

    --> Young Luc*, join the resistance, we need you!

    * verlant inside

Un commentaire

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User
 
echo LayoutHelper::render("ads.big_rectangle_comments_desktop"); ?>