Luna Logo

Après une phase bêta aux USA, Amazon vient d'ouvrir son service de cloud gaming à trois nouveaux pays ! Mais réussira-t-il la où Google s'est planté ?

En voilà une gestation qu'elle fut longue. Pour ceux qui ne s'en souviennent pas, Amazon avait annoncé « Luna » en septembre 2020, une offre de streaming de jeu vidéo destinée à venir concurrencer d'autres comme GeForce Now de NVIDIA, Xbox Cloud Gaming de Microsoft, Playstation Now de Sony ou encore feu Stadia (RIP) de Google. Amazon a évidemment l'avantage de pouvoir s'appuyer sur un écosystème déjà très bien implanté dans les esprits et dans les chaumières, que ce soit via Prime, l'assistant virtuel Alexa ou le service de streaming Twitch. Ces derniers mois, Amazon a d'ailleurs aussi intensifié son opération séduction pour attirer le chaland vers Prime Gaming en offrant régulièrement des jeux gratuits, une stratégie qui ne manquera pas de rappeler celle d'Epic.

Disponible uniquement en early access pendant longtemps et accessibles jusqu'à présent uniquement aux USA, l'heure est arrivée pour Luna de tenter sa percée dans le monde ! Ainsi, depuis aujourd'hui, le 22 mars 2023, le service de cloud gaming d'Amazon est également ouvert aux joueurs du Royaume-Uni, de l'Allemagne et du Canada. Nous nous intéresserons tout particulièrement à l'offre proposée outre-Rhin, étant donné qu'elle est la mieux placée pour se faire une idée de ce qui pourrait un jour être proposé en France. Luna s'appuie sur l'infrastructure d'AWS et est compatible iPhone, Android, Chromebooks, Mac, iPad, FireTV, Fire et Windows.

Tout d'abord, sachez que les abonnés Prime bénéficieront d'une sélection rotative de jeux gratuitement tous les mois, celle-ci sera donc différente chaque mois et sans frais (hormis l'abonnement Prime, bien entendu). Comme les futurs abonnés Luna+, les abonnés Prime pourront aussi lier leur compte Ubisoft Connect à Luna pour jouer à des titres Ubisofts qu'ils possèdent déjà sur l'un des appareils compatibles. Pour ceux qui en veulent plus, 3 abonnements différents s'offrent désormais à eux via Amazon :

  • Luna+ pour 9,99 € par mois. Offre un accès à des titres de genres et de types très variés.
  • Ubisoft+ Multi Access pour 17,99 € par mois : offre un abonnement aux titres AAA de l'éditeur en question.
  • Jackbox Games pour 4,99 € par mois : limité à Luna, donne accès aux jeux de ce studio, des titres comme Quiplash, Trivia Murder Party et Drawful.

En parallèle, Amazon propose aussi son contrôleur Luna, qui se connectera directement au cloud via WiFi. Celui-ci est capable de basculer de façon transparente entre vos différents appareils compatibles Luna. La manette coûte 69,99 €, mais il faut préciser qu'elle n'est pas obligatoire pour l'utilisation du service et il est tout à fait possible d'opter pour un contrôleur tiers ou encore de transformer par exemple votre smartphone iPhone ou Android en contrôleur grâce à une application gratuite.

Luna fait évidemment la part belle au coopératif et au streaming. Avec Luna Couch, les joueurs pourront jouer avec leurs amis à des jeux coops locaux, même s'ils ne sont pas physiquement au même endroit. Luna permet aussi de diffuser directement votre gameplay sur Twitch et d'y intégrer le flux de votre caméra. Microphone et caméra d'un smartphone peuvent par ailleurs être intégrés via QR code aux appareils Fire TV.

Les prix sont assez en phase avec ce qui se pratique ailleurs, mais reste maintenant à voir ce que ça va donner en matière de qualité d'image (le streaming des jeux se fait jusqu'à 1080p, mais Luna a aussi un mode 720p) et surtout de latence, point crucial pour ce type de service. Étrangement, Amazon ne donne pas de recommandation particulière quant au calibre de la connexion internet à avoir, si ce n'est que les joueurs doivent s'attendre à consommer environ 10 Gio/heure de jeu en 1080p. Bon, il ne fait aucun doute qu'il vaudra dans tous les cas mieux disposer d'une connexion fibrée et stable.

Le succès sera-t-il au rendez-vous ? L'avenir nous le dira et potentiellement assez rapidement. On supposera que l'expansion de l'offre en dehors des USA indique une certaine confiance d'Amazon quant au potentiel de réussite de Luna. Ceci dit, Amazon n'est pas étrangère aux investissements se transformant en gouffres financiers, comme Alexa, par exemple. L'entreprise avait d'ailleurs fortement piqué du nez l'année dernière (comme beaucoup d'autres entreprises Tech, certes) et elle a déjà annoncée d'importantes pertes pour le premier trimestre de 2023. Bref, à voir ce que ça va donner, si et combien de temps ça va durer, et accessoirement si Luna sera prochainement aussi disponible en France qu'on puisse juger du service par nous-même. (Source : Computerbase, OC3D)

Luna Logo

Matt


  • Hello,

    c'est pas le genre de service qui me fait rêver perso... encore moins avec Ubi. Après c'est chouette pour les membres primes je suppose. Y a pas de système de "queue" pour se co sur le compte Luna tout simple ? Ils doivent être vachement robuste côté serveur avec leur 10Gio/h

    • AWS étant numéro 1 du marché du cloud et d'assez loin, j'imagine que oui, ils sont robustes et Luna est de ce fait peut-être même mieux placé que les alternatives. Je dis bien peut-être, faut attendre de voir ce que ça donne en vrai.

      Pour le système de "queue", je ne sais pas.

2 commentaires

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User
 
echo LayoutHelper::render("ads.big_rectangle_comments_desktop"); ?>