Powerstar P3 Presentation

C'est avec fierté que Baode avait montré son CPU Powerstar P3-01105 il y a peu, mais il fut rapidement soupçonné d'être un Comet Lake rebadgé.

David vous en avait parlé, début mai, Baode, via sa marque PowerLeader, avait annoncé en grande pompe avoir construit un nouveau CPU x86 maison destiné au grand public nommé PowerStar P3-01105 ! En soi, rien d’exceptionnel dans le sens où la Chine a depuis longtemps accès au x86 (par exemple, Via avait engouffré son IP dans un joint venture avec Shangai Zhaoxin et AMD avait vendu une licence Zen à Haiguang Microelectronics), mais ça n’en fut pas moins présenté comme un moment de grande fierté et de grande importance stratégiquement parlant dans un contexte où la Chine redouble d’effort pour s’affranchir des puces étrangères, surtout celles américaines et de produire elle-même ce qu’il lui faut.

Powerstar P3 Presentation

Hélas pour le constructeur, l’exploit de Baode fut rapidement remis en question et le CPU présenté accusé de n’être qu’un processeur Intel rebadgé, et plus spécifiquement un Comet Lake Core i3-10105 de 2021 ! En effet, outre le design visuellement et physiquement identique, il fut vite remarqué que ses spécifications et ses performances le sont également. Et sinon, il faut admettre que même les noms des deux puces sont en fin de compte aussi très proches, difficile de ne pas voir dans P3-01105 une quasi-anagramme de i3-10105…

Mais le mot de la fin reviendrait à Baode/PowerLeader, et plus précisément à son PDG Li Ruijie, qui a tenté de mettre fin aux rumeurs en expliquant que le CPU a été conçu « avec le support d’Intel » ! Est-ce vrai ? Nous n’en savons évidemment rien et tout le monde ne semble pas être convaincu. Mais une telle collaboration n’aurait rien d’improbable ni d’inédit, certes, en supposant qu’Intel ait réussi à obtenir l’accord au préalable de son gouvernement et une licence l’autorisant à exporter sa technologie conformément aux sanctions américaines. Après tout, Intel est toujours très actif en Chine et ce n’est certainement pas avec quelques petits processeurs que le pays va soudainement rattraper son retard dans la course technologique. Commercialement, l’opération pouvait également se montrer suffisamment intéressante pour Intel, étant donné que PowerLeader envisage de vendre au moins 1,5 million de P3-01105.

Quoi qu’il en soit, Li Ruijie a bon espoir de faire de PowerLeader un géant chinois de la scène du semiconducteur, n'en déplaise à ses détracteurs. (Source : The Register)

Matt


3 commentaires

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User
 
echo LayoutHelper::render("ads.big_rectangle_comments_desktop"); ?>