Dell Chromebook 11 Usa Skin

Dell ambitionne d'avoir une gamme complète de produit "Made ailleurs qu'en Chine" (et de préférence aux USA) pour le marché américain d'ici 2027 !

Dans la baston commerciale opposant les USA à la Chine, en bon américain patriote, Dell voudrait désormais interdire le « Made in China » dans son catalogue, dans un premier temps uniquement pour le marché américain ! Ce n'est pas la première fois qu'on en entend parler, le journal Nikkei avait déjà abordé les intentions apparentes de Dell au début de l'année, mais l'emploi du temps était alors bien plus (et trop) ambitieux, puisque Dell voulait alors apparemment y arriver d'ici l'année prochaine... La nouvelle information partagée par le journal taïwanais Commercial Times rend cette fois-ci le projet plus concret et plus réaliste.

Dell Chromebook 11 Usa Skin

Ce n'est évidemment pas de sitôt que Dell arriverait à produire hors de Chine la totalité des plus de 50 millions de PC et de machines portables que le constructeur livre chaque année. De ce fait, la transition du flux d’approvisionnement devra se faire progressivement et en plusieurs étapes. Par exemple, d'ici 2025, Dell voudrait que 60 % de son catalogue destiné au marché américain n'implique plus d'éléments « Made in China », ce qui sous-entend que 35 à 40 % de la production devra déjà être effectuée hors de Chine. D'ici 2026, il s'agirait ensuite de se fournir en puces exclusivement hors de Chine (mais sur des wafers qui proviendront certainement toujours de Chine), d'autres pièces seront progressivement soumises aux mêmes exigences. Selon le Commercial Times, Dell pourrait ainsi atteindre un volume de 32 millions d'unités « sans Chine dedans » d'ici 2027. Par ailleurs, le fabricant souhaiterait idéalement produire autant que possible localement, c'est-à-dire sur le territoire américain, ce qui serait effectivement dans l'air du temps. Cela dit, il est probable (et plus réaliste) que la majorité de la fabrication aura dans un premier temps principalement lieu dans des pays comme l'Inde, Taiwan ou encore le Vietnam.  

Il n'est pas encore clair comment cela affecterait le commerce de Dell en Europe ni ce que Dell compte faire vis-à-vis du marché chinois. Considérant la taille de ce dernier, on a du mal à croire que le constructeur s'en coupera totalement, d'autant plus que son concurrent HP chercherait à renforcer son activité et sa présence en Chine afin de mieux y adresser un marché de taille en pleine croissance et donc avec un très bon potentiel. En ce qui concerne les USA, la décision pourrait avoir du sens stratégiquement parlant si l'on estime que le constructeur fabrique déjà moins de PC en Chine que ses concurrents HP ou encore Lenovo, on imagine donc qu'en prenant les devants que Dell pourrait à terme s'offrir une meilleure posture sur le marché américain. Il serait tout de même aussi intéressant de savoir dans quelle mesure Dell aurait été influencé dans ce choix apparent directement ou indirectement par les autorités américaines. (Source : Commercial Times via Computerbase)

Matt


  • La mauvaise foi extrême des états unis commence à m'énerver. Je n'ai pas de sympathie particulière pour la chine mais voir les USA reprocher et même attaquer commercialement la chine (huawei, tik tok, etc.) alors qu'ils font pareil... Et l'europe qui suit bêtement... (bah oui, twitter insta facebook c'est good mais tic toc faut l'interdire...).

  • Batterie, puces, écran : c'est très loin d'être gagné cette affaire ! Sans compter que Dell devra essayer de contenir ces tarifs, s'il veut continuer de vendre...

2 commentaires

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User
 
echo LayoutHelper::render("ads.big_rectangle_comments_desktop"); ?>