Rog Swift Oled Pg32ucdm

Finalement, ASUS et MSI annoncent officiellement la prise en charge du burn-in des écrans OLED dans le cadre de leurs garantie. Il était temps !

Aaaaaahhhhh le fameux burn-in , cette brûlure qui menace l'intégralité des écrans OLED un jour ou l'autre de façon quasi irrémédiable et peut intervenir finalement assez vite si on a le malheur de maintenir des images fixes et lumineuses sur tout ou partie de la dalle. Un risque qui devient même bien souvent une hantise pour de nombreux acheteurs potentiels, qui finalement ne sautent pas le pas par crainte du phénomène, d'autant plus si les marques ne sont pas claires quant à leur prise en charge sous garantie de leurs modèles. Dell avait bien compris cette peur, d'autant que les écrans OLED ne sont pas donnés, et prenait position dès 2022 en annonçant que sa garantie de 3 ans incluait la prise en charge en cas de burn-in. En mars 2023, Corsair suivait la tendance là aussi sur sa garantie de 3 ans puis en août 2023 LG, avec de son côté seulement 2 années par contre.

Nous sommes désormais en février 2024, il aura fallu attendre un long moment, mais ASUS et MSI rejoignent enfin la famille des marques prenant en charge la brûlure des écrans OLED dans le cadre de leurs garantie constructeur.

Rog Swift Oled Pg32ucdm

Du côté d'ASUS, la modification s'est faite en catimini, sans aucune communication officielle pour le moment. C'est TFTCentral qui s'est rendu compte le premier du changement opéré directement sur les fiches produit des écrans OLED de la marque, où à la suite de la durée de garantie (de 2 à 3 ans en fonction des références) a été ajouté la mention "including panel burn-in". En l'absence pour l'heure de déclaration de la part d'ASUS, il n'est en revanche pas possible de connaître les modalités précises de cette prise en charge.

Msi Qd Oled Mpg 321urx

Chez MSI la situation est plus claire puisque la firme s'est fendue d'un communiqué officiel annonçant que la garantie de 3 ans inclut la prise en charge du burn-in sur l'ensemble de sa nouvelle gamme QD-OLED. MSI exprime les critères pour qu'une prise en charge soit possible qui incluent notamment le fait de ne surtout pas avoir désactivé la fonction MSI OLED CARE, activée par défaut sur les écrans de la marque et qui justement lutte pour diminuer le risque de brûlure. Par ailleurs il faut que le burn-in soit suffisamment marqué aux yeux de MSI, qui indique que la dalle doit présenter une différence de luminosité de plus de 3,5 % sur une zone grise à 50 %. C'est très précis !

David


  • " Par ailleurs il faut que le burn-in soit suffisamment marqué aux yeux de MSI, qui indique que la dalle doit présenter une différence de luminosité de plus de 3,5 % sur une zone grise à 50%. C'est très précis !" sauf que le particulier ne saura jamais s'il est dans les clous ou pas car c'est trop technique et pas mesurable pour un particulier. Du coup, MSI va faire comment ? Nous le prendre et nous faire payer le renvoi si on n'est pas dans les clous?

    Il ne devrait pas y avoir de telles clauses car c'est peut être précis mais clair comme de l'eau de roche pour le consommateur.

  • C'est pas 2 ans de garantie qui va me faire sauter le pas, 3 ça commence à être mieux.

    Au prix des écrans OLED, 3 ou 4 ans devrait être le minimum.

  • Garantie ou pas, les écrans OLED sont bien trop fragiles !

    Un écran LCD me fait typiquement 7 ou 8 ans d'usage intensif (typiquement 16H/24 6J/7) avant d'être affecté à un PC secondaire ou tertiaire (après mes 5 CRT, j'ai acheté en tout et pour tout 3 écrans LCD, et le premier, qui à plus de 20 ans, fonctionne toujours parfaitement, sans aucun marquage ni pixel mort), alors ce n'est pas une garantie de trois ans qui va me faire sauter le pas !

    D'ailleurs, les LCD à micro-LED doivent aussi souffrir de marquage (mais n'affectant que la luminosité, au contraire des OLED qui se dépareillent également en fonction de la couleur du pixel)...

    Mon prochain écran ne sera certainement pas un de ces modèles par trop fragiles !

4 commentaires

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User